À quoi s’attendre après une blépharoplastie ?

blepharoplastie-chirurgie-paupières

La blépharoplastie (chirurgie des paupières) est une procédure utilisée pour traiter les paupières tombantes. Au cours de ce type de chirurgie plastique, un médecin retire la peau, les muscles et parfois la graisse qui peuvent provoquer l’affaissement de la zone autour des yeux.

Qui est un bon candidat ?

La chirurgie des paupières est principalement recherchée par les personnes qui souhaitent bénéficier de traitements anti-âge. L’affaissement de la peau autour des yeux fait naturellement partie du vieillissement, mais vous pouvez envisager ce type de chirurgie si vous commencez à trouver ces effets gênants. Les candidats recherchent également une blépharoplastie s’ils ont des poches importantes sous les yeux ou si leurs sourcils commencent à s’affaisser.

Pour certaines personnes, une blépharoplastie va au-delà des préoccupations esthétiques. Vous pourriez être un bon candidat pour cette procédure si votre vision est affectée par un affaissement de la peau. Certaines personnes peuvent se plaindre que leur vision, lorsqu’elles regardent vers le haut, est bloquée par la peau qui pend.

Pour réduire le risque de complications, vous pouvez également être un bon candidat si vous ne fumez pas ou si vous souffrez d’une maladie chronique qui peut affecter votre rétablissement.

Préparation

La préparation de la chirurgie des paupières est complexe. Tout d’abord, vous devez avoir une première consultation avec un chirurgien plasticien pour discuter de vos préoccupations et des résultats souhaités pour vos paupières. Vous voudrez également demander à votre chirurgien quelles sont ses qualifications et son expérience dans ce type de chirurgie.

Avant de subir cette intervention, votre chirurgien devra effectuer quelques tests. Un examen physique est effectué pour examiner et mesurer vos yeux. Des tests de vision et de larmes sont également effectués. Enfin, votre médecin prendra des photos de vos paupières afin de l’aider pendant l’intervention.

Il est important d’informer votre chirurgien de tous les médicaments que vous prenez. Cela comprend :

  • les médicaments sur ordonnance
  • les remèdes en vente libre
  • compléments alimentaires à base de plantes

On vous demandera probablement d’arrêter de prendre tout ce qui augmente les risques de saignement, comme l’ibuprofène (Advil, Motrin) ou la warfarine. Vous devrez également arrêter de fumer plusieurs semaines avant une blépharoplastie.

Vous devrez vous préparer pour les premiers jours suivant l’opération, car vos paupières peuvent être tellement gonflées que votre capacité à effectuer certaines activités peut être réduite. Envisagez de préparer vos repas à l’avance et assurez-vous d’avoir tous les articles nécessaires pour ne pas avoir à quitter la maison. Vous aurez également besoin qu’un ami ou un proche vous ramène à la maison après l’opération.

Procédure

Les blépharoplasties sont pratiquées en ambulatoire. Cela signifie que vous pouvez rentrer chez vous peu de temps après l’intervention. L’anesthésie générale n’est utilisée que pour certaines personnes. Votre chirurgien injectera généralement un agent anesthésiant dans vos paupières.

Les paupières supérieures sont traitées en premier. Ici, votre chirurgien fera une petite coupure et enlèvera l’excès de peau, ainsi que du muscle et parfois de la graisse. Certains de ces tissus peuvent être déplacés vers d’autres zones entourant l’œil avant que votre chirurgien ne ferme l’incision.

La blépharoplastie des paupières inférieures consiste généralement à retirer de la graisse, qui contribue aux poches sous les yeux, et parfois aussi à enlever une petite quantité de peau. L’incision peut se trouver soit à l’intérieur de la paupière, soit à l’extérieur, sous les cils inférieurs. Chez certaines personnes, la paupière inférieure peut être resserrée ou fixée au squelette osseux.

À moins que vous ne subissiez une opération des paupières pour des raisons de vision, l’assurance ne couvrira probablement pas l’intervention. Parlez à l’avance à votre médecin de tous les coûts impliqués.

Récupération

La récupération après une blépharoplastie est relativement courte par rapport à d’autres types d’interventions chirurgicales. Immédiatement après l’intervention, vous serez transféré dans une salle de réveil. Vous serez suivi pour les effets secondaires et, sauf complications, vous rentrerez chez vous le jour même.

Il est important de vous reposer pendant quelques jours immédiatement après l’opération des paupières. Vous pourriez ressentir un certain gonflement et des douleurs. Votre médecin peut vous recommander de prendre de l’ibuprofène pour soulager ces symptômes. Il faut parfois une semaine ou deux pour que ces symptômes disparaissent complètement. Votre chirurgien peut également vous recommander des poches de glace pour les deux jours suivants.

Une vision floue et une sensibilité à la lumière sont également des effets secondaires possibles à court terme. Appelez votre médecin si ces symptômes durent plus d’un jour ou deux.

Vous ne pouvez pas porter de lentilles de contact pendant les deux semaines qui suivent l’opération des paupières. Assurez-vous d’avoir une alternative, comme des lunettes de vue, à portée de main.

Vous n’avez pas besoin de garder vos yeux couverts pendant toute la phase de rétablissement, mais vous pourriez être renvoyé chez vous avec de la gaze pour protéger la zone. Vous devrez également vous assurer de laver doucement la zone et de la garder propre. Après quelques jours, vous reverrez le chirurgien pour une évaluation et pour retirer les points de suture si nécessaire.

Risques

Tous les types de chirurgie comportent des risques d’hémorragie, d’ecchymoses et d’infection. Les caillots sanguins constituent également un risque rare, mais sérieux.

Parmi les autres risques et complications, on peut citer

une vision floue
les dommages causés par une exposition excessive au soleil
les yeux secs
des démangeaisons autour des yeux
l’incapacité de fermer les yeux
les lésions musculaires
cicatrices
Il est important de parler à l’avance de ces risques avec votre médecin. Prévenez également votre chirurgien si vous avez déjà eu des complications lors d’une intervention chirurgicale.

En savoir plus sur la blépharoplastie :

  1. https://fr.wikipedia.org/
  2. https://www.riccardomarsili.fr/chirurgie-esthetique/chirurgie-visage/chirurgie-esthetique-des-yeux
  3. https://www.crpce.com
  4. https://www.doctissimo.fr
  5. https://drderhy.com
  6. https://sante.journaldesfemmes.fr

Une idée de détente à la maison

à la maisonSource : https://www.le-bottin.com/cat/boutiques-en-ligne/maison

La relaxation peut se faire sur une chaise ou sur un lit. Cela décrit une routine à être
utilisé en position assise :
– Faciliter la position des hanches au dos de la chaise.
– Permettre aux jambes de tomber naturellement vers l’extérieur et, si cela est confortable, permettre aux pieds de
rouler sur le côté extérieur.
– En position assise, laissez les épaules retomber « doucement ».
– Posez les mains sur les genoux, les paumes vers le haut.
– Laissez les coudes se plier doucement.
– Posez le menton sur la poitrine sans serrer la gorge.
– Les paupières doivent être lourdes, détendues et légèrement tombantes ou rapprochées.
– Laissez la tête rouler lentement vers l’avant.
– Laissez la langue tomber librement dans la bouche.
– Faites attention à la respiration et ralentissez progressivement. Encouragez
respirer par le nez, se redresser.
– Placez les mains légèrement vers l’avant jusqu’à la cage thoracique, les bras et les épaules
détendue. Inspirez pour deux comptes et expirez pour trois par le nez.
– Soyez conscient d’inspirer et d’expirer. Rappelez-vous qu’inspirer, c’est nourrir
le corps avec l’énergie vitale tout en expirant débarrasse le corps des déchets.
– Concentrez-vous sur la respiration dans un état de détente et de paix.
– Relâchez les tensions des différentes parties du corps, en vous concentrant sur chaque partie
à tour de rôle : tendez et relâchez les muscles – front, joues, mâchoire, cou, épaules,
bras supérieurs, bras inférieurs, mains, haut de la poitrine, omoplates, ventre, creux de
dos, ventre, fesses, cuisses, mollets, pieds et orteils.

Bien vivre grâce à l’activité dans les maisons de soins :
ressources en personnel des maisons de soins
Il peut être utile d’utiliser les déclarations suivantes pour encourager les résidents à se détendre
une partie du corps particulière :
– Pieds Reposez vos pieds – laissez vos orteils libres, lourds et lisses.
– Les mains Laissez vos doigts se recourber doucement.
– Corps Assoyez-vous immobile, lourd et détendu sur la chaise – ne faites pas
mouvement.
– Épaules Permettez à vos épaules de s’abaisser et de vous sentir lourdes et détendues.
– Tête Penchez doucement la tête vers l’avant ; qu’elle soit lourde et détendue.
– Bouche Faites bouger vos lèvres et vos dents, en les écartant légèrement.
– Gorge Laissez votre gorge se détendre et s’ouvrir.
– Respiration Prenez des respirations lentes, profondes, douces et contrôlées. Maintenez votre respiration
naturel. Expirez la tension et respirez en paix.
– Voix Détendez votre voix ; ne faites pas de bruit.
– Yeux Sentez vos yeux légèrement fermés derrière des paupières lisses.
Demandez aux gens de se réveiller lentement en bougeant leurs doigts, en levant la tête pour regarder
autour, en étirant leur colonne vertébrale, en levant les épaules et en bougeant les bras
en étirant leurs jambes.