Foyer de dengue en Côte d’Ivoire

Foyer de Dengue Côte d'Ivoire

Une flambée de dengue est en cours en Côte d’Ivoire (Côte d’Ivoire) depuis janvier 2019, les quartiers urbains haut de gamme de la ville d’Abidjan étant les plus touchés, selon l’Organisation mondiale de la Santé.

Entre le 1er janvier et le 25 juin 2019, 1 853 cas suspects de dengue ont été signalés, dont deux décès (taux de mortalité de 0,1 %), Abidjan représentant 96 % (1 776) de tous les cas suspects signalés.

De tous les cas signalés, 195 ont été confirmés en laboratoire par amplification en chaîne par polymérase, dont 48 pour cent (93) du virus de la dengue isolé de sérotype 1 (DENV-1) et 26 (13 pour cent) étaient du DENV-3. Les districts de Cocody-Bingerville et d’Abobo Est à Abidjan représentaient respectivement 59 % (115) et 23 % (44) du total des cas confirmés.

La dengue est une infection virale transmise par la piqûre d’un moustique infecté. Il existe quatre sérotypes du virus étroitement apparentés mais antigéniquement différents qui peuvent causer la dengue (DEN1, DEN 2, DEN 3, DEN 4).

La Dengue DF

Marquée par l’apparition soudaine d’une forte fièvre, de maux de tête sévères, de douleurs derrière les yeux et de douleurs dans les muscles et les articulations. La dengue peut également présenter une éruption cutanée et des saignements plus ou moins abondants dans diverses parties du corps (y compris le nez, la bouche et les gencives ou des ecchymoses cutanées). La maladie symptomatique peut varier de la dengue (DF) à la dengue hémorragique (DHF) plus grave.

Pour plus d’informations, visitez ce site : https://www.afriksoir.net/cote-divoire-la-sensibilisation-timide-du-gouvernement-face-a-la-dengue-pointee-du-doigt/

FIEVRE HEMORRAGIQUE DE DENGUE (DHF) –

C’est une forme plus sévère, observée seulement chez une petite proportion des personnes infectées. La DHF est une maladie stéréotypée caractérisée par 3 phases ; une phase fébrile avec une forte fièvre continue qui dure habituellement moins de 7 jours ; une phase critique (fuite de plasma) qui dure 1 à 2 jours et qui se manifeste habituellement lorsque la fièvre descend, entraînant un choc si elle n’est pas détectée et traitée tôt ; une phase convalescente qui dure 2-5 jours avec amélioration de l’appétit, bradycardie (rythme cardiaque lent), rash convalescent (plaques blanches en fond rouge) souvent accompagné d’un prurit général (plus intense au creux et au sol) et diurésie (augmentation du taux urinaire).

Syndrome de choc de dengue (SCD) – Le syndrome de choc est une complication dangereuse de l’infection à la dengue et est associé à une mortalité élevée. La dengue grave résulte d’une infection secondaire par un sérotype de virus différent. L’augmentation de la perméabilité vasculaire, ainsi que le dysfonctionnement myocardique et la déshydratation, contribuent à l’apparition d’un état de choc et à l’insuffisance multiorganique qui en résulte.

En savoir plus : https://medium.com/@Aparis/le-mobile-money-en-c%C3%B4te-divoire-un-revirement-de-situation-6b3a1b6205e?sk=36951b5a98f75b6e1ae660aab5602cc0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *