L’hallux valgus : Traitement et diagnostic

hallux valgus-

L’hallux valgus ou l’oignon est une affection qui entraîne une déformation du gros orteil. Hallux est le mot latin désignant le gros orteil et valgus signifie « tourné vers l’extérieur ». Le gros orteil est donc tourné vers l’extérieur du corps, vers les autres orteils. Cette déformation est douloureuse et nécessite un traitement ou une intervention chirurgicale.

Causes

L’hallux valgus est généralement dû à une faiblesse congénitale du tissu conjonctif, associée à un pied évasé. La position tordue du gros orteil entraîne une répartition inégale de la pression sur le pied à travers la voûte plantaire. La voûte plantaire commence alors à s’affaisser. L’extrémité du gros orteil est poussée vers l’extérieur et la tête du premier métatarsien est poussée vers l’intérieur.

Les femmes sont touchées par les oignons beaucoup plus fréquemment que les hommes. Cela s’explique en partie par la faiblesse légèrement plus prononcée du tissu conjonctif chez les femmes, mais on pense surtout que les chaussures pour femmes sont à l’origine de cette affection. Les chaussures serrées à talons hauts favorisent le développement de pieds évasés et d’orteils mal positionnés.

Symptômes de l’hallux valgus

Cela crée une tension malsaine sur les tendons du gros orteil, tirant progressivement le gros orteil vers l’extérieur. Le résultat est la position typique de l’hallux valgus. Le bout de tous les orteils devient calleux, tandis que la douleur et l’inflammation rendent le port de chaussures difficile.

Les symptômes caractéristiques de l’hallux valgus sont les suivants :

Développement de callosités sur la face interne de la pointe du pied.
Sensibilité à la pression lors du port de chaussures
Douleur causée par l’inflammation de la bourse articulaire.
Avec le temps, cela peut entraîner de l’arthrose au niveau du premier et du deuxième orteil. Les oignons entraînent souvent l’apparition d’un orteil en marteau ou en griffe.
L’hallux valgus limite la capacité du gros orteil à fournir un appui, ce qui exerce une pression excessive sur le deuxième os métatarsien.

Diagnostic

Le diagnostic est basé sur l’aspect du pied et les symptômes. Un examen radiographique permet de déterminer l’étendue de l’oignon et d’identifier toute modification des articulations.

Traitement conservateur

Le traitement de l’hallux valgus dépend de l’étendue de la déformation et du niveau de douleur et de gêne. Les cas légers peuvent être corrigés à l’aide d’exercices ciblés et de physiothérapie, ainsi qu’avec des chaussures spéciales ou une attelle d’oignon portée la nuit. Toutefois, en cas d’intervention chirurgicale, les personnes concernées ne doivent pas attendre trop longtemps.

Dans les cas plus graves, les symptômes peuvent s’aggraver malgré l’utilisation d’une attelle d’oignon. La malposition de l’orteil entraîne également une usure de l’articulation métatarso-phalangienne (arthrose) et une déformation des orteils voisins, ce qui peut entraîner d’autres symptômes.

Traitement chirurgical

L’hallux valgus ne peut souvent être corrigé que par une opération. La chirurgie de l’hallux valgus corrige la malformation de l’os métatarsien et de l’os de l’orteil. Les élargissements irritants des tissus mous (avant-pied) sont aussi généralement réduits au cours de cette intervention. Les orteils en marteau ou en griffe peuvent également être traités chirurgicalement.

La chirurgie des déformations du pied et des orteils est peu risquée et se déroule généralement sans complications. Pour en savoir plus sur les traitements chirurgicaux disponibles, consultez la section « Chirurgie de l’hallux valgus ».

D’où vient-il ?

Il existe deux formes principales d’hallux valgus.

La première, dite « juvénile », représente 30% des cas. Elle est due à un défaut d’orientation de la tête métatarsienne. Apparaissant vers la vingtaine, ce type est héréditaire.
Le second, qui représente 70% des cas, est acquis par la défaillance progressive du premier système métatarsien due au vieillissement, aux microtraumatismes, aux surcharges et surtout au port de chaussures trop étroites.
Plus rare chez l’homme, cette affection est souvent due à la présence de pieds plats ou à un excès de poids.

Comment la reconnaître ?

La gêne provient d’une inflammation de l’articulation, qui se reconnaît à l’aspect rouge, à la chaleur et à la sensibilité de la peau à cet endroit. Parfois, une raideur due à l’arthrose peut gêner la marche.

Solutions de traitement de l’hallux valgus :

Optez pour une orthèse plantaire

Une orthèse plantaire avec un dôme métatarsien réduit la pression et la charge sur le gros orteil pendant la marche tout en contrôlant la pronation.

Choisir une chaussure orthopédique

Il est recommandé de porter une chaussure adaptée qui respecte l’anatomie du pied, limite la flexion du gros orteil et réduit la pression sur l’avant-pied. Les caractéristiques à privilégier sont un talon inférieur à un pouce et une semelle épaisse, idéalement une semelle à bascule.

Utiliser l’orthoplastie

Ce petit appareil est placé entre l’hallux valgus et le deuxième orteil. Le réalignement qui en résulte réduit la friction et contribue à éliminer l’inconfort.

Les résultats de cette enquête ont démontré qu’il existe un consensus parmi les podiatres australiens concernant la gestion non chirurgicale de l’HV, bien que les recommandations de gestion diffèrent généralement entre les adultes, les adultes plus âgés et les jeunes atteints d’HV. La recommandation la plus courante pour tous les types de patients est le conseil de changer de chaussures, recommandé par 92 % des podiatres pour les adultes, 91 % pour les adultes plus âgés et 77 % pour les jeunes atteints d’HV. Malgré le manque de preuves empiriques de l’efficacité des orthèses pour l’HV, les podiatres prescrivent couramment des dispositifs personnalisés et préfabriqués pour la gestion de l’HV. Les techniques de rembourrage étaient plus susceptibles d’être utilisées chez les adultes plus âgés atteints d’HV, tandis que les répondants à l’enquête étaient plus susceptibles de recommander des exercices d’étirement ou de renforcement et des attelles de nuit pour l’HV juvénile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *