Travaux maison : le retour du lambris

Travaux maison : le retour du lambris
3.5 (70%) 6 votes

entreprise de travaux Lambris : un comeback triomphant

Il est important de constater que telle une star des années 1980, le lambris revient sur le devant de la scène plus fringant que jamais .Et cela pour le plus grand bonheur de tous ceux qui en raffolent. Aujourd’hui il fait des émules, c’était le cas aussi dans le passé. Au 19è siècle déjà, cet celèbre auteur français en faisait référence dans ses écrits.

« Contre le lambris, peint en blanc, s’alignaient huit chaises d’acajou.» Gustave Flaubert

C’est donc une bonne nouvelle le retour du lambris ! Alors qu’on avait tendance à les oublier, les murs sont à la grande surprise de tous, devenus les vedettes de nos intérieurs . On assiste à l’avènement du sticker ainsi qu’au retour triomphant du papier peint. Par ailleurs, la dédramatisation de l’usage de la couleur de même la redécouverte du Lambris , qu’on avait pourtant perdu de vue depuis la fin des années 1980, ont complètement changé la donne dans le domaine de l’architecture d’intérieur.
.

Il est clair que le lambris qui officia longtemps sous le nom peu entrainant de frisette, avait assez mauvaise réputation auprès des adeptes et autres professionnels du secteur des travaux tels que les architectes d’intérieur .

Très souvent, il était utilisé comme un cache misère par les metteurs en scène. On S’en servait par exemple pour masquer les traces d’humidité dans les toilettes. Cependant, Il y a eu un mouvement de filière tant au niveau des teintes que des définitions et beaucoup de choses ont évolué. On observe donc une complète réinvention du produit. Comme si ce matériau avait été abonni . Son mode d’utilisation lui aussi sera revu et à juste titre d’ailleurs.
On remarque dans certains cas que dans une maison à ossature bois, les lattes en pin Douglas qui ne pouvaient être utilisées en bardage extérieur sont recyclées en lambris intérieur. Et cela est plutôt bien réussit au regard du résultat obtenu.
Il est donc fréquent que l’on ait plus recours aux combles tapissés de lames de pin verni tendance sauna en Laponie. Etant donné que désormais, le lambris n’est pas utilisé dans le but de cacher mais de montrer. On s’en sert par exemple pour habiller la tête d’un lit, un bar ou une cheminée de maison. Et si en plus , le linge de maison est très bien choisis, on peut obtenir un résultat vraiment exceptionel.
Cela permet tout naturellement de mettre en valeur un meuble ou de délimiter un espace précis. Nous le savons tous, le lambris peut se poser à la verticale ou à l’horizontale .Certains même se permettent avec beaucoup d’audace de le poser à la diagonale sur une partie ou sur l’intégralité du mur. Quelle créativité !

Lambris et parquet: même utilisation

Et comme c’est le cas avec le parquet, on a le choix entre lames ultraminces jusqu’à 10 cm environ ou extralarges jusqu’à 20 cm, mais pour un rien n’empêche d’alterner différentes largeurs de lames. C’est même une option décorative très en vogue à notre époque. Et je l’apprécie également.
Du point de vue des finitions, on a la possibilité d’observer plusieurs tendances. Par exemple, le brut de sciage est le plus authentique avec son toucher presque rugueux s’inspirant évidement des voliges pièces de bois sur lesquelles on fixe les ardoises avec beaucoup de tact et de précision.
Chez bien de gens, Il a la réputation d’accrocher un peu la poussière, mais c’est également ce qui fait tout son charme. C’est connu de tous. À éviter toutefois dans une cuisine. Dans la mesure où les surfaces granuleuses et les graisses font mauvais ménage.

Aspect brut et texture

Dans le but d’obtenir l’aspect brut sans la texture, les spécialistes préfèrent opter pour une finition rabotée aspect scié. Dans certains cas, l’aspect brossé comme le parquet du même nom suppose un effet de matière plus contemporain, soulignant les veinures du bois. La finition lisse est la plus passe-partout et la plus classique. Enfin, les versions finies brutes à peindre offrent toute liberté en matière de teintes et de finitions : lasure, peinture acrylique, cire teintée… En une seule couche, on peut ainsi jouer le camaïeu, les rayures, etc.
Avant d’aller plus loin, vous noterez que ceci est avant tout une affaire de puristes, mieux de spécialistes. Je vous conseille donc de faire appel à des professionnels pour ce type de travaux . A Paris, les professionnels du domaine de l’architecture d’intérieur qui exercent à ce jour du 10/01/2016 sont :   https://www.hesge.ch , https://yellow.local.ch , http://www.martinetome.com , http://www.hes-so.ch , http://www.evaferri.ch, http://www.stephaniekasel.ch , http://atelier-nova.ch , http://www.alineerbeia.com, http://ge.ch ,  et http://www.homeaddict.ch/ qui sont tous des architectes d’intérieur .

Ces différentes entreprises ont la réputation d’être très profesionnelles. Leurs différents travailleurs sont de vrais pros. Des gens dévoués. Ils sont loin d’avoir les pieds nickelés .
Côté couleurs, la teinte bois naturelle ou blanchie reste une valeur sûre, mais—comme pour l’ensemble du marché de la peinture — ce sont les gris, les rouges et les chocolats qui ont la cote. Les teintes douces (beige, grège, ivoire) tirent elles aussi leur épingle du jeu.
Côté essences, elles varient de la plus abordable les résineux type pin sylvestre, pin jaune ou sapin aux plus précieuses zébrano, palissandre, ébène en passant par le châtaignier, le cèdre ou le chêne. Comptez environ 6 € le m2 -pour un pin des Landes noueux (à peindre) premier prix, à partir de 20 € pour un sapin du Nord finition brossée et à partir de 40 € pour un chêne brut de sciage.
Découvrez notre sélection de lambris su la pose. Idéalement, le lambris se pose sur une ossature bois tasseaux de 13 x 27 mm par exemple avec un espacement de 40 à 50 cm entre chaque tasseau. Cela permettra de dissimuler les fils électriques et d’éventuelles canalisations .

Les lames s’assemblent par rainures et languettes et se fixent à l’aide de clous, de crochets (ou clips) ou directement à l’agrafeuse. La pose collée est plutôt déconseillée, la colle pouvant traverser le support et, à terme, tacher le lambris. Il est également possible de fixer directement le lambris sur le mur sans ossature bois, mais il faut alors que le support soit parfaitement plan et exempt de toute humidité.

Merci pour vous lectures assidues. Et bonne et heureuse année 2017 à tous et à toutes. Mes vœux les meilleurs 😉

 

 

 

1 pensée sur “Travaux maison : le retour du lambris”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *